Mot-clé - fermeture piste bruche

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 août 2020

Travaux sur le canal de la Bruche

bruche.jpg, août 2020Plusieurs adhérents ont attiré notre attention sur la fermeture à venir de la piste du canal de la Bruche, pour une durée particulièrement longue, du 7 septembre au 31 décembre 2020, soit près de 4 mois.

Le Conseil départemental du Bas-Rhin nous a apporté quelques précisions utiles.

Les travaux concernent l'écluse au niveau d'Emmaüs, là où la piste enjambe le canal et où commence l'itinéraire proprement dit. Malheureusement, pas de rénovation de la piste comme nous l'avons espéré un temps... mais la passerelle sera, elle, remplacée et élargie.

Une déviation est mise en place par le CD67, via la route de Schirmeck, la rue de la Holtzmatt et la centrale ES. la piste est rattrapée, venant de Strasbourg, 400 m après l'écluse. Le rallongement du temps de parcours est limité à 200 mètres :

deviation_bruche_2.png, août 2020
Le détail du franchissement de la route de Schirmeck, via notamment le tunnel « pied à terre » :

deviation_bruche.png, août 2020

Le SticK, qui aime bien trainer chez Emmaus, vous conseille la plus grande prudence notamment au franchissement du tunnel sous la voie ferrée, qui est assez fréquenté notamment le samedi. Un éclairage fonctionnel est plus que jamais de rigueur : en décembre, dernier mois des travaux, la nuit tombe dès 16h30.

Edit du 23/09 : nous sommes très tristes d'avoir découvert, à la mise en place de la déviation, un tronçon abondamment gravillonné et un panneau Pied à terre, non prévu dans le descriptif de la déviation. Cet aménagement non cyclable semble difficilement acceptable compte tenu de la durée exceptionnellement longue de la déviation et de la période de l'année, où la nuit tombe très tôt.

pied-a-terre_conseil-departemental.jpg, sept. 2020
Nous avons demandé un petit coup de balai. Les services techniques du Conseil Départemental indiquent que le revêtement va se stabiliser avec le temps. Une réponse peu satisfaisante, dont nous avons fait part, cette fois, aux services de la Ville. A suivre !